Pescara : hommage à Clément – non dimentichiamo, non perdoniamo

Le 5 Décembre 2013, le laboratoire politique antifasciste naissant à Pescara (Italie) a voulu commémorer l’assassinat odieux de Clément Méric. Les militantEs ont distribué des tracts au centre de la ville, arméEs de torches, mégaphone, une banderole et des roses rouges pour Clément.

Contre l’extreme-droite : Clément, non dimentichiamo, non perdoniamo.
Antifasciste e antifascisti.

Pescara-IT-5dicembre2013-1 Pescara-IT-5dicembre2013-2 Pescara-IT-5dicembre2013

Paris : Clément Méric, 6 mois après

A l’occasion des 30 ans de la marche pour l’égalité, une banderole à la mémoire de Clément Méric, de Malik Oussekine et d’Abdel Benyahia a été déployée sur le trajet de la manifestation par le Comité pour Clément

Le tract ci-dessous a également été diffusé pendant toute la manifestation

IMGP0005

Il y a six mois Clément, notre ami et camarade, tombait sous les coups de membres de Troisième Voie, pour ne jamais se relever. Depuis, nous nous acharnons obstinément à insister sur la nature politique de ce meurtre, quand d’autres tentent d’en faire un vulgaire fait divers. Les jours sont rares où nous ne sommes pas mis au courant d’une nouvelle agression fasciste. Ceci dans un contexte politique et social où la recherche du bouc émissaire, de préférence non-blanc, Rrom et/ou musulman, est favorisé par des politiques de plus en plus répressives, liberticides et racistes.

Des camarades allemands nous avaient envoyé ce message : « se souvenir veut dire lutter ». Ils ne pouvaient avoir plus raison. La force du souvenir que Clément a laissé est une raison de plus pour continuer le combat malgré la rage et la douleur qui accompagnent chaque récit d’une nouvelle agression raciste, fasciste ou homophobe. C’est pour cela que nous continuerons à multiplier les hommages à Clément, que chaque date marquant le triste anniversaire de sa mort sera pour nous l’occasion de réaffirmer la lutte politique qui était la sienne et que nous continuerons, coûte que coûte, de mener du mieux que nous pouvons.

Nous serons là, dans la rue, dans les facs, dans les quartiers populaires, pour rappeler à tout le monde que l’un des nôtres a été tué par des militants d’extrême-droite. Nous serons là pour rappeler les engagements de Clément. Nous serons là pour repousser les fachos hors de nos vies. Nous multiplierons les hommages, nous multiplierons son souvenir, nous nous démultiplierons…tant qu’il le faudra. NO PASARÁN !

Le Comité pour Clément
http://www.pourclement.org

Clément, six mois après : la lutte continue, ton souvenir ne s’efface pas

D’autres photos ici